In Conseil(s), LifeStyle on
18 mars 2017

Comment j’ai arrêté de fumer ?

Hello ! aujourd’hui je vais vous partager mon expérience en tant qu’ex fumeuse. Quand j’ai commencé, ma petite histoire par rapport à ça, et surtout comment j’ai arrêté !

Tout d’abord, j’ai commencé à fumer fin de 3ème début seconde. Je n’étais pas une grosse consommatrice à l’époque mais cela m’arrivait de temps en temps de fumer. Puis en première j’ai arrêté, durant deux années pour, et grâce à, mon copain de l’époque. Mais un jour j’ai eu envie de reprendre, quand ça a commencé à merder entre lui et moi d’ailleurs. Comme quoi, il ne faut pas arrêter de fumer pour quelqu’un mais bien pour soi. Et donc arrivé à la fac, j’ai repris de plus belle, et en pire ! Être entouré d’amis fumeur n’aident pas non plus, même si chacun décide de faire ce qu’il veut, on est tout de même influencé.

Jusqu’en décembre 2016, je consommais 2 paquets de blondes par semaine. Je savais que c’était beaucoup, et j’ai eu envie de diminuer, mais n’y arrivait pas vraiment.

Janvier arriva avec ces résolutions. Les miennes ont commencés après ma semaine de partiel. Vous l’aurez compris, cela a été l’occasion pour moi de vraiment essayer d’arrêter. Je n’ai plus acheté de paquet depuis le 10 janvier. Les 2 premières semaines ont été hyper difficile ! J’en avais envie tout le temps. Heureusement, les amis avec qui je passe le plus de temps à la fac ne sont pas fumeur, sauf une personne. Ça m’a vraiment aidé de pas avoir l’odeur sous le nez en permanence.

Le problème avec les clopes, c’est que, évidemment on devient à croc à la nicotine, mais aussi à ce que ça engendre. C’est un phénomène qui rassemble, une identité sociale. En soirée, ou à la pause après un cours, cela permet de peut être, rencontrer des gens, de discuter un peu après un « est-ce que t’as un feu? » ou « une feuille / un filtre ». Donc arrêter de fumer, c’est aussi accepter de changer de mode de fonctionnement.

On en vient aux astuces que j’ai personnellement utilisées, et qui fonctionne pour le moment:

  • LES CHEWING GUMS ! Au début, dès que j’avais une envie je prenais des chewing gums. C’est bête mais ça occupe.
  • Si on me proposait une clope et que j’en avais envie, je n’acceptais seulement que la fin.
  • Il faut se demander si on a vraiment envie de fumer, ou si c’est une habitude. La clope du matin pour aller à l’arrêt de bus, j’en avais plus envie mais c’était une habitude que j’avais prise par exemple. Et j’ai commencé par arrêter celle-ci.
  • Si tu n’es pas près à vraiment arrêter, ne le fait pas.
  • Enfin il faut être près mentalement à prendre du poids, et à avoir faim tout le temps.

Quand j’ai arrêté j’ai pris 3-4 kilos d’un coup, et ça fait mal ! Je ne mettais plus mes jupes et j’avais du mal à rentrer dans mes jeans parfois. Mais notre corps finit par s’habituer au manque de nicotine et la faim diminue avec le temps. Aujourd’hui, cela fait 3 mois et je suis presque revenu au même poids qu’avant, en faisant un peu attention.

Enfin, les bénéfices que j’ai pu remarquer:

  • Le porte monnaie s’en porte mieux (même si je suis toujours dépensière). Quand j’ai calculé combien je dépensais par mois là dedans, ça m’a vite refroidi ! 53,70 ça pique.
  • Je suis beaucoup moins essoufflée quand il faut courir après le bus le matin, pour ne pas être en retard.
  • Ma peau est plus jolie je trouve.
  • On sent bon !
  • Et surtout on est fière de soi.

Voilà donc mon expérience, j’espère qu’elle aura pu vous aidez si vous cherchez à arrêter le tabac ! Bonne fin de weekend. La bise.

0 J'aime
Previous Post Next Post

Leave a Reply

You may also like